Le Ministre auprès de la Présidence chargé des Mines et du Pétrole Zafilahy Ying Vah a fait savoir que la grande île s’est enorgueillie de l’existence de l’Institut de Gemmologie de Madagascar (IGM), le seul Institut en Afrique accrédité par Gem-A de Londres pour la formation en gemmologie et l’identification de pierres précieuses afin d’éviter toute fausse déclaration ou faux certificat de conformité. Dans le cadre de la relance de la filière pierres précieuses et grâce à la collaboration entre l’ambassade de l’Inde et le Ministère, le Bureau du Cadastre Minier de Madagascar (BCMM), l’Institut de Gemmologie de Madagascar (IGM) et le Comité National des Mines ont pu participer au salon des pierres précieuses de Jaipur en Inde au mois de Janvier dernier. Une opportunité pour les opérateurs malgaches œuvrant dans le secteur de tisser des partenariats et de décrocher des contrats commerciaux.
Toujours dans le souci de mieux promouvoir le secteur minier malgache, la délégation du Ministère auprès de la Présidence chargé des Mines et du Pétrole, dirigée par son Secrétaire Général, a participé à la 24èmeconférence internationale annuelle sur l’investissement minier (Mining Indaba) qui s’est déroulée au Cape Town- Afrique du Sud du 03 au 09 Février 2018. C’était aussi l’occasion pour la délégation malgache de discuter et de faire des échanges sur les principales tendances actuelles du secteur minier mondial.

Vu que la majorité des sites d’exploitations minières se trouvent dans des endroits reculés loin des centres urbains et quelquefois on ne les peut atteindre qu’après 9 ou 10 heures de marche, une collaboration avec les Collectivités Territoriales Décentralisées (CTD) s’avère utile pour mieux gérer les phénomènes de ruées. Malgré l’éloignement, le Ministre de tutelle a expliqué que des éléments de la police des mines ont pu sillonné des zones là où on rencontre des revendications populaires liées à l’exploitation minière, mais également des sites d’extractions illicites. Le ministre a précisé que les exploitations dans les aires protégées sont formellement interdites et inacceptables.
Lors d’une interview accordée aux journalistes, ce membre du Gouvernement a tenu à louer la décision du Président de la République Hery Rajaonarimampianina de considérer les mines et les pierres précieuses comme étant les piliers de développement de Madagascar dans la vision« Fisandratana 2030 ». La vision dont l’objectif est de mettre fin à la pauvreté, lutter contre la corruption, améliorer le climat des affaires servant comme stratégie pour une croissance inclusive et une transformation du pays à l’horizon 2030, comme l’a exposé le Président de la République Hery Rajaonarimampianina le 25 Janvier dernier.
Pour la journée de ce Vendredi 16 Février, en présence du Ministre auprès de la Présidence chargé des Mines et du Pétrole, Zafilahy Ying Vah, le personnel dudit ministère, les organismes rattachés et sous tutelles ainsi que des associations professionnelles des Mines et du Pétrole ont participé à une journée de reboisement au Régiment d’Artillerie Lourde à Imeritsiatosika. Sur une superficie de 2 Ha, 2000 jeunes plants ont été cultivés dont 500 acacias, 500 érables, 500 eucalyptus et 500 frênes. Cette année,d’après les explications de Rakoto Rija, technicien forestier au sein de la Direction Régional de l’Environnement et de Forêts (DREF) Analamanga, le Ministère de l’Environnement a mis disponible, 80.000 jeunes plants pour toutes institutions publiques et privées aux fins de reboisement.