Le Ministre auprès de la Présidence chargé des Mines et du Pétrole, Zafilahy Ying Vah a présenté le bilan de son département, hier. Depuis l’indépendance, c’était en 2008 qu’on a obtenu 50 kg d’or déclarés, 586 kg en 2016, et l’année dernière, 2.833 kg est officiellement déclarés grâce aux efforts menés par le Ministère et de l’Agence Nationale de la filière Or (ANOR). Dans son ensemble, le secteur extractif malgache a pu engendrer 3000 milliards d’ariary l’année dernière. Dans son allocution, le Ministre de tutelle a indiqué que « pour une administration de proximité, cette année, pour renforcer davantage le suivi et contrôle, d’autres bureaux de l’Administration minière (BAM) seront mis en place, et comme mesure d’accompagnement, des antennes de polices des mines seront installés pour faire appliquer la loi ». Ce membre du gouvernement a fait savoir que Madagascar est reconnue mondialement en pierres précieuses, tout en citant que « près de 40% de la production du saphir dans le monde provenaient de la grande île et que la plus grande mine de saphir à ciel ouvert au monde se trouve à Ilakaka Madagascar ».
Quant à la situation des permis, le MPMP a mentionné qu’actuellement, 4.000 permis miniers circulent dans le pays, avec seulement la moitié qui paient des redevances minières et taxes, et que 40 détenteurs de permis paient chacun plus de 5.000 dollars de taxes par an.
«Secteur extractif, secteur pourvoyeur de ressources », tel est le slogan dudit département ministériel. Soucieux de la pérennisation de retombées des activités minières, des dizaines de communes impliquées par les impacts des exploitations minières d’Ambatovy, allant des localités d’extraction, le passage du pipeline, jusqu’à l’usine de transformation vont, d’ici 2 ou 3 mois jouir leurs parts de ristournes . D’après toujours les explications du Ministre, les communes bénéficiaires pourront devenir des communes pilotes, en matière de développement. Lors de la cérémonie de présentation de vœux du MPMP qui s’est tenue au Krypton Ambohimalaza, hier, 29 employés ont été décorés, dont 4 commandeurs de l’Ordre national, 19 officiers de l’ordre national, 5 chevaliers de l’ordre national et 1 commandeur de l’ordre de mérite. Lors de son intervention, le Ministre auprès de la Présidence chargé des Mines et du Pétrole Zafilahy Ying Vah n’a pas manqué d’apporter des explications concernant « l’émergence 2030 » ou Fisandratana 2030, et au passage mentionné que son département allait adopter cette vision pour le développement du pays.